RETOUR.gif (1070 octets)

 Souvenirs de combattants: Le Lieutenant Jean BAYET

 

Le Lieutenant Jean  BAYET du 356 ème  RI décédait,  le 7 avril 1915, lors d'une attaque à l'Ouest du Bois le Prêtre. 

Le 11 avril 1915, malgré les risques, le Préfet de  la Meurthe et Moselle M. Mirmann et le Recteur d'Académie assistent à ses obsèques.

Il est provisoirement inhumé dans un tombeau de la commune  au cimetière de Pont-à-Mousson, sur l'autre rive de la Moselle.  

      Sa famille fait transférer ses restes dans une concession perpétuelle le 10 mars 1921.

      Cette tombe existe toujours et sa mère, née Anne de Behr, s'y trouve aussi  enterrée (Tombe N° 4 sur "Les mussipontains célèbres", le guide et plan du cimetière local). 

   En haut sur la gauche de la chapelle, les hauteurs du Bois le Prêtre.

Sur le tableau d'honneur de l'Illustration du 26/02/16 planche 164 figure Jean Bayet Lieutenant au 356 RI et sa citation "Officier de grande bravoure, donnant, en toute circonstance, l'exemple.    Chargé de relier sa tranchée avec une tranchée voisine, est sorti en terrain découvert et a été tué".

Le journal "Les Annales"  lui consacre, un an après sa mort,  un article sur deux pages dans son  numéro du 9 avril 1916.

L'abri des Lieutenants B. et M.  le 25/11/1914. Les Annales illustrent leur article de plusieurs dessins d'un ami de Jean  Bayet. Ces dessins ont aussi paru sous forme de cartes postales (Éditions Thiers à Cosne sur Loire). 

 Signature du dessin ci-contre:René Favrot  caporal au 356 RI  ( c'est peut être  le sergent du même nom et régiment , inhumé à la nécropole nationale d'Orfeuil 08 Semide).

 

 

        Trois petits tableaux sur le thème de la guerre, réalisés par Jean Bayet .

 

 

      Sur le front, dans le bois de la Chambrotte, face au village de Remenauville, Jean Bayet compose même une ballade avec le lieutenant Ménil Édouard de Marangue. (Nous avons trouvé un champion de tennis en double de ce nom sur le net ???)

"La neige a calfeutré les bois et la petite maisonnette, dont chaque poutre, de quingois, se dresse ainsi qu'une fléchette. Ce n'est pas un palais de roi, non plus qu'un boudoir de divette, entre pourtant si tu m'en crois, on est bien dans la chambrette...."

 

Jean Bayet est né à Lyon le 25 janvier 1882. Il fait ses études à Lilles puis à Paris. Il obtient une licence de lettre puis de droit. Il travaille au service des Beaux Arts et se consacre à l'histoire de l'art . Il est un collaborateur habituel du dictionnaire Le Larousse qui paraissait alors sous forme de fascicules mensuels et il publie de nombreux ouvrages: Les églises de Paris au XVIIème, XVIIème et XIXème siècle, l'Égypte. Un livre sur Ingres était en préparation...       
      Mme et Mr Burnand m'ont aimablement fourni un document intitulé "Jean Bayet" qui reprend sa biographie, ce qui a été retrouvé de son carnet de campagne et à défaut,  les notes prises par ses compagnons. Ce document assez long sera retranscrit par la suite, mais il peut être communiqué en photocopie. On y retrouve un itinéraire insensé pour arriver au front: Ainsi du 19 août au 9 Septembre jean Bayet et ses hommes font  le trajet Toul, Manonville, Limey, Montauville, Rogeville, Essey, Toul, Lupcourt, Jarville, rosières aux Salines, St Nicolas de port, Nancy, Fontenoy, Gondreville, Saizerais, Toul, Lérouville, Pont sur Meuse... Il participe ensuite aux combats de Lironville, puis vient s'installer dans des tranchées  aux  Quatre Vaux, au bois de la Chambrotte et au Bois le Brûlé ( trois bois à l'Est de Limey), il est ensuite affecté un peu plus à l'Est à  proximité du Bois le Prêtre; c'est là qu'il trouvera la mort.
Vous pouvez m'aider en me communiquant des documents ou renseignements sur Jean Bayet,  sur le 356ème RI et le Lieutenant Ménil Édouard de Marangue. Contactez SVP  jmpicquart@wanadoo.fr  Merci à Mme et Mr Burnand pour les renseignements fournis.

Bibliographie

Auteur

Éditeur

Larousse 1916   Larousse
Jean Bayet Carnets de campagne Jean Bayet + divers auteurs du 356RI Imprimerie Lahure Paris

RETOUR.gif (1070 octets)