RETOUR.gif (1070 octets)

Les armements et les techniques de combat: Canons (2)

DICO.gif (1121 octets)
 Canons et artillerie. Sur le canon allemand d'Hampont voir le site www.chez.com/rogau

Compte rendu d'un accident de tir au mortier au Bois le Prêtre .

Mortier au Bois le Prêtre

La photo ci-dessus montre un mortier en bronze de 15 à la tête à Vache en octobre 1915

 

        Le 24 Novembre 1914          

Compte  rendu d'accident de tir 

               Le sous-Lieutenant de réserve Martel du 8 ème régiment d'artillerie à pied a l'honneur de rendre compte de l'accident suivant survenu le mardi 24 Novembre à 14 heures durant l'exécution d'un tir lent au mortier de 15 sur l'ouvrage en caponnière.       Les deux mortiers sont placés dans un étroit fossé disposé comme l'indique le croquis ci-contre.

 
            A proximité de chacune des pièces se trouvait un dépôt de bombes, les unes coiffées , les autres décoiffées et la poudre des mèches assez fortement humides.

 
          La direction des pièces était sensiblement celle des lignes en pointillé. Deux bombes furent tirées sous charge de 110 grammes de poudre noire, à 13 h 30 sans incident. Les deux projectiles dont les mèches avaient cependant paru es enflammées n'éclatèrent pas au point de chute. Les allemands ripostèrent par 4 schrapnels de 77 tirés fusant et qui ne semblent pas avoir envoyé d'éclats dans la position de batterie des mortiers. Deux autre bombes furent alors tirées . Après le départ des coups le tireur de la pièce N° 2 s'aperçut et le signala aussitôt qu'une fusée des bombes de la pièce 1 avait pris feu et fusait . Immédiatement nous nous sommes tous étendus à terre abrités le plus possible; un de mes hommes n'en eut pas le temps et se réfugia en a près  du dépôt de poudres où il fut retrouvé mort après l'explosion de la presque totalité des bombes du dépôt de la pièce. L'homme tué est le canonnier Ferreau Eugène recrutement de Seine 1er Bureau 6  ème régiment d'artillerie à pied 23 ème Batterie clase 1902.  
         La cause apparente de l'accident est l'inflammation de l'une des mèches de fusée par des flammèches issues de la pièce N°1 et rabattues par le vent soufflant à ce moment comme l'indiquait la direction des fumées suivant la flèche.

Le sous-Lieutenant chargé du tir

Martel 

    Vu et transmis

Les dispositions suivantes sont immédiatement prises pour éloigner des pièces le dépôt des munitions et ne faire tirer qu'une seule pièce à la fois.      24 novembre 1914

Le Colonel Ct l'attaque          

 
     

 

RETOUR.gif (1070 octets)