RETOUR.gif (1070 octets)

 Raid aérien par dirigeable sur Vigneulles lès Hattonchâtel.

DICO.gif (1121 octets)

 L'odyssée des dirigeables L. 49 et L. 44 en Lorraine. Le LZ 77 à Brabant  le Roi (Revigny)

Voir aussi les ballonsles dirigeables le poème sur le bombardement de Bar-le-Duc et le Z IV à Lunéville en 1913
En feuilletant le journal l'Illustration du 7 août 1915, nous avons eu la surprise de trouver la relation d'un bombardement effectué par un dirigeable français sur la gare allemande de Vigneulles lès Hattonchâtel (Meuse).

Le dessin du "port d'attache" de ce dirigeable évoque la ville de Toul,  en Meurthe et Moselle et son hangar à dirigeable (Au bord de la Moselle sous le ballon) .

Dirigeable03.jpg (17733 octets)
 

Le dessin de gauche a paru aussi sous forme de carte postale. Nous avons préféré cette version qui est de meilleure qualité

Dirigeable02.jpg (13919 octets)

              L'équipage étudie les cartes pendant que des tir et des projecteurs ennemis encadrent le dirigeable. Bombardement des voies ferrées.
      Ce raid se situerait dans la nuit du 19 au  20 juillet 1915. Ce jour, selon le compte rendu officiel,  un dirigeable a lancé 23 obus sur la gare et le dépôt de munitions de Vigneulles.

 

  Il s'agit très vraisemblablement du Zodiac XI, Commandant Coutelle qui n'a effectué que deux missions, celle ci et une seconde les 22/23 septembre 1916, au cours de laquelle il a été touché par un obus et s'est  abattu au bois de Bouchet (situation géographique ?). Il totalisait seulement  6H22 de vol. Il a donc connu un sort voisin de celui de  l'Adjudant Vincenot qui était basé à Toul au début du conflit et qui totalisait  le record d'heures de vol et de bombardements sur tous les autres dirigeables français, avant d'être abattu à proximité des Éparges (Ravin de Senoux ?) touché par la D.C.A., après une opération dans le secteur de Verdun, début juin 1916.

L'adjudant Vincenot, commandé par le Capitaine Paquignon, avait effectué, dans la nuit du 26 au 27 avril 1916, un bombardement sur le réseau ferroviaire sur le secteur d'Arnaville - Bayonville sur Mad. Il lançait 30 obus de 120 d'anilite sur la gare de Bayonville. Repéré par les projecteurs et sérieusement canonné, le dirigeable poursuivait cependant sa mission. 

      Le 16 octobre 1915, le journal "Sur le Front" publie une photo (Auteur Branger ?) d'un dirigeable ayant bombardé une gare et un dépôt de munitions le 20 juillet 1915 avec comme titre "Prouesses d'un dirigeable français".

 

Bombardement de Vigneulles (Dessin Damblans)

Autre surprise ! Le Pélerin du 1er août 1915 rapporte lui aussi ce même fait divers, mais précise que la semaine d'avant, le 13 juillet 1915, 35 avions avaient déjà bombardé la gare de Vigneulles en lançant 91 obus de 90, causant plusieurs incendies. Aucune perte française malgré une vive réaction allemande.
 

Carte postale Gerdolle et Briquet représentant le hangar à dirigeables de Toul.

ToulHangarDirig01.jpg (14761 octets)

ToulHangarDirig02.jpg (12454 octets)

L'Adjudant Vincenot survolant son hangar à Dommartin lès Toul sur les bords de la Moselle.

(Extrait d'une carte postale Prathernon, éditeur à Toul)

 

L'adjudant Vincenot était doté d'un équipement télégraphique depuis 1912.

Toutes informations et images bienvenues sur cet événement. jmpicquart@wanadoo.fr 
 Sources: Presse de l'époque (Journal l'llustration de 1915),  l' Histoire de la Guerre Aérienne de Jacques Mortane .    Voir aussi http://www.1914-18.org/france/dirigeables.htm

RETOUR.gif (1070 octets)